lundi 30 janvier 2017

❤️ Songe à la douceur de Clémentine Beauvais ❤️




Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, et il en a 17. C'est l'été, et il n'a rien d'autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant, alors qu'elle est timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse de lui, et réciproquement.



Ce livre dit tout, ce livre c'est la relation amoureuse expliquée en long en large et en travers mais c'est tellement plus subtil que ça en même temps. Ce livre c'est une évidence, c'est un hymne à l'amour, aux plaisirs, à la douceur, à la vie tout simplement

Dès sa sortie j'en ai énormément entendu parlé. Les chroniques de blogueurs étaient dithyrambiques, je le voyais partout dans les librairies et magasins culturels, mis en avant en tête de gondole ou sur les tables de présentation, toujours conseillé par tel ou tel libraire, et je dois avouer que j'étais très tentée. J'avais en plus lu le livre précédent de Clémentine Beauvais (Les petites reines) que j'avais dévoré et adoré donc je ne sais pas vraiment pourquoi je n'ai pas acheté celui-là au moment de sa parution...

Toujours est-il que la période de Noël est arrivée, que l'émission jeunesse de la Grande librairie a été diffusée, que ma mère l'a regardée, tout comme moi, que ce livre l'a beaucoup intriguée, comme je l'étais déjà, et qu'elle a décidé de me l'offrir avant que je ne parte passer les fêtes à l'autre bout du monde. Je ne peux que l'en remercier du fond du cœur encore une fois (merci maman si tu passes par là !! 😍) car sans cela je n'aurais pas pu finir mon année livresque sur une note aussi belle et parfaite et j'aurais sûrement attendu encore longtemps avant de me plonger entre les pages de ce petit chef d'oeuvre. Parce que oui, ce livre est un chef d'oeuvre à mes yeux, une petite pépite à l'état brut qui mérite amplement tous les éloges que l'on a pu lire à son sujet et que j'ai dévoré en quelques heures tant j'étais happée par ma lecture !

Ce livre, cette pépite, est un ovni, un extra-terrestre sous forme de petit bonbon acidulée qui fond tout doucement et vous laisse ce doux parfum en bouche longtemps après l'avoir terminé. C'est un roman qui se lit en un rien, qui se dévore, qui coule tout seul, et qui fait du bien tout simplement, qui nous réchauffe le cœur et nous donne envie de (re)tomber amoureux. C'est un vrai doudou, peut-être même le meilleur des doudous, qui vaut la peine d'être lu, prêté, conseillé à la Terre entière. Ce livre n'est pas juste un roman pour la jeunesse, pour les ados ou les jeunes adultes. Tout le monde a besoin d'un peu de bonheur, d'un peu de douceur dans sa vie, de lire l'histoire de ces deux personnages qui tombent amoureux, pour (re)découvrir la beauté des sentiments naissants, l'exaltation de ce moment, la pureté de ces émotions qui nous prennent aux tripes et nous font nous sentir bien, nous sentir entier.



Alors, dit comme ça, ça peut paraître too much, et c'est ce que je pensais aussi avant de lire après avoir lu quelques chroniques de blogueurs. Pourtant détrompez-vous, même en sachant tout ça vous êtes encore loin de la vérité. Ce livre est une pure merveille de douceur saupoudrée de bonheur entre chaque page et recouverte de marshmallows. Alors prenez un bon plaid, un chocolat chaud (ou n'importe quelle autre boisson chaude), votre pyjama en pilou-pilou préféré et blottissez-vous confortablement car vous n'allez pas bouger de là pendant les 2-3h à suivant le début de votre lecture. Et n'oubliez pas les mouchoirs, très important les mouchoirs !


Je vous souhaite une bonne et douce lecture :)

mardi 24 janvier 2017

☆ 2016 : petite rétrospective ☆


J'ai entendu énormément de gens dire que 2016 avait été une année horrible et qu'ils avaient hâte qu'elle se termine... Pour ma part, 2016 a juste été un enchaînement d'événements plus géniaux les uns que les autres, tant sur le plan personnel que professionnel. Alors oui, 2016 a été une année très dure sur le plan international, mais, en ce qui me concerne, cette année a été incroyable et je suis contente de pouvoir me retourner et me dire que j'ai été heureuse en 2016 et que je n'en regrette pas une seule seconde (ça faisait partie de mes objectifs de début d'année donc YEAH !) :)



Par contre mon rythme de publication sur le blog en a à nouveau pâti ce qui ne me réjouit pas vraiment... mais c'est un mal pour un bien on va dire puisque je me suis concentrée sur mon projet professionnel. 

Voilà donc sans plus attendre les grandes lignes de mon année 2016 : 

- j'ai terminé ma première année de master avec enfin la certitude que j'ai trouvé une orientation qui me convient et ça fait du bien ! (il était temps ^^)


- j'ai fait un mémoire sur l'influence des blogueurs et des booktubeurs avec une amie de la fac et, même si ça n'a pas été de tout repos, c'était très intéressant de travailler sur ce sujet et de pouvoir échanger avec plein de gens de la blogosphère !

- j'ai commencé mon année de césure et j'ai fait un premier stage de six mois absolument génial et extrêmement enrichissant en tant qu'assistante de communication chez Bayard et Milan jeunesse (job de rêve, collègues bisounours, fellow stagiaires top qualité, 10/10 je recommande ! 😍) 


- et sur un plan plus personnel, cette année a été placée sous le signe du voyage : en famille ou entre amis, à l'étranger (Portugal, Pays-Bas, Croatie, île Maurice) ou en France (Nantes, Bretagne, Normandie)... ça m'a fait un bien fou de changer d'air, j'en avais besoin !

Bref, cette année a été bien remplie et je croise les doigts pour que 2017 lui ressemble ! (et c'est plutôt bien parti pour le moment puisque mon deuxième stage de césure dans le service marketing de J'ai lu a très bien commencé mis à part une grippe intempestive)




Après avoir lu ce mini débrief, arrive la question fatidique : et les livres dans tous ça ?

Ben oui c'est vrai ça, on est sur un blog littéraire quand même, il faut bien que je vous parle un peu de mes lectures non ?

Les livres donc...

Cette année j'ai beaucoup lu, encore une fois, mais ces lectures ont été entrecoupées de pannes livresques et de lectures que j'ai fait durer plus longtemps que nécessaire. En gros ça a été une année de je t'aime moi non plus entre la lecture et moi. Et pourtant j'en ressort avec de très nombreux coups de cœur et de magnifiques découvertes, comme quoi on n'est pas obligé de dévorer des centaines de livres chaque année, il suffit de lire les bons livres. Et puis, comme on dit, ce n'est pas la quantité qui compte mais la qualité !


Et de la qualité il y en a eu, c'est peu de le dire : j'ai commencé l'année par un coup de cœur puis je l'ai terminée sur un autre et entre ces 2-là, j'en ai eu 21 autres (dont 3 albums, une grande première pour moi !). 

Comme l'année dernière, cette année aura été marquée par de belles surprises livresques, des livres que je ne pensais pas autant apprécier, des livres qui m'ont transportée, qui m'ont fait voyager, qui m'ont fait pleurer, rire, trembler, parfois tout ça à la fois, des livres qui m'ont donné envie de me blottir au chaud sous ma couette et qui ont fait office de doudou tant l'histoire qu'ils contenaient était douce, d'autres qui m'ont donné envie de croquer la vie à pleines dents... 


En un an j'ai lu 79 livres, tous uniques en leur genre (certains plus que d'autres vu les ovnis que j'ai eu la chance de lire !), et je me suis aventurée dans des genres en dehors de ma zone de confort. J'ai donc d'abord tenté une percée du côté des polars ce qui s'est conclue par un coup de cœur pour Un avion sans elle de Michel Bussi, une petite pépite qui se dévore et on en redemande ! 

Après cette escapade réussie, je me suis arrêtée au rayon "classique" d'où j'ai sorti Au bonheur des dames de Zola. J'ai mis un mois à le lire, je l'ai savouré celui-là, et j'en suis ressortie en me disant que finalement je ne détestais peut-être pas totalement les classiques, loin de là. Mission réussie donc ! 

J'ai également fait un pas de côté au cours de l'année pour relire un peu de mangas et de BD et j'ai été bluffée par Catharsis de Luz et très agréablement surprise par Magda Ikklepotts de François Debois et Krystel (merci Aloïse pour cette belle découverte !!).

Au cours de mon stage, j'ai redécouvert la magie des albums illustrés et je me suis laissée emportée par la beauté des Souvenirs du vieux chêne et les muses Passion et Patience, deux albums très différents mais qui ont su me toucher chacun à sa manière. Puis au salon de Montreuil j'ai eu un coup de cœur pour le trait de Rebecca Dautremer et son Bois dormait.

Avant-dernière étape de ma virée littéraire annuelle : les témoignages. Je n'ai lu qu'un livre de ce genre cette année, et quel livre ! Positive est le témoignage de Paige, une jeune femme née avec le VIH qui s'est battu contre les discriminations dont elle a été victime et dont le courageuse et la rage de vivre sont incroyablement inspirants.

Et pour finir en beauté, je me suis aventurée du côté de la poésie en vers libres avec le beau, le magnifique, l'incroyable, l'indescriptible (désolée je m'emporte...) (en fait non pas désolée, ce livre est vraiment incroyable !) Songe à la douceur de Clémentine Beauvais. Je ne vais pas m'attarder sur ce livre ici parce que j'écrirais un roman sinon mais je mettrai très bientôt ma chronique en ligne sur le blog pour vous dire tout le bien que j'en pense, et plus encore ! 

Et c'est déjà tout pour cette rétrospective ! Je ne suis pas encore sûre de faire un article top / flop de mes lectures comme je l'avais fait l'année dernière mais quoi qu'il en soit voici la liste de mes coups de cœur 2016 en images :)

jeudi 12 janvier 2017

Un événement digne d'intérêt de Sara Barnard


Résumé :


Certaines amitiés comptent plus que tout au monde.

Avant mon dix-septième anniversaire, je dois absolument :

1/ me trouver un vrai petit ami
2/ vivre un Évènement Digne d'Intérêt

J'ai élaboré une théorie très précise au sujet des Évènements Dignes d'Intérêt : tout le monde en vit tôt ou tard, mais certains davantage que d'autres. Mois j'attendais toujours mon premier Évènement Digne d'Intérêt.

Et c'est précisément ce qui est arrivé, l'air de rien, sans que je ne voie rien venir.

Mon avis :

Il avait mal commencé ce livre. Vraiment. L’héroïne m’a tapé sur les nerfs dès les premières pages et tout cet univers de lycéens et d’embrouilles de cours de récré a failli me le faire abandonner. Mais je me suis accrochée malgré tout, en me disant que 20 pages ce n’était pas suffisant pour se faire une idée d’un livre. Je suis bien contente de l’avoir fait parce que, au final, j’ai été plutôt agréablement surprise et, même si par moments j’ai eu envie de secouer les personnages pour leur dire d’arrêter de se prendre la tête pour des broutilles (tout en me disant après coup que j’étais comme elles à cet âge-là…), je me suis attachée à ces trois jeunes filles. 

Caddy et Rosie ont 16 ans, elles sont meilleures amies depuis près de 10 ans et, même si elles ne fréquentent pas le même lycée, elles ont toujours réussi à préserver cette amitié au fil des années. L'arrivée de Suzanne dans le lycée de Rosie va changer la donne car Rosie va se mettre à la fréquenter de plus en plus, donnant parfois l'impression à Caddy, la narratrice de ce roman, l'impression de la délaisser. Mais l'arrivée de Suzanne à Brighton n'est pas totalement due au hasard et en découvrant peu à peu les raisons de son déménagement la relation des 3 filles va à nouveau évoluer.

Comme je l'ai dit au début de cette chronique, le personnage de Caddy et ses réflexions parfois très immatures m'ont pas mal agacée dès le début (peut-être que je le vois comme ça parce que j’ai grandi, à 16 ans j’aurais certainement eu plus de facilité à me mettre à leur place). Pour vous donner une petite idée sans rien vous spoiler, elle vient d'avoir 16 ans et parmi ses vœux pour l'année à venir se trouvent le fait de se trouver un petit ami (ok, passe encore, c'est de son âge), de perdre sa virginité (ça c'est un truc que je n'ai jamais compris, en quoi ça peut être un but dans la vie sérieux ?!) et enfin de vivre un Evénement Digne d'Intérêt (compréhensible mais reste à voir ce qu'elle entend par là). Vous comprenez peut-être un peu mieux pourquoi je vous disais que j'avais eu un peu de mal au début.

Et puis peu à peu les choses évoluent et l'intrigue s'éloigne de cette liste (ouf !) pour se focaliser sur Suzanne et son arrivée dans la vie des 2 jeunes filles. C'est là que les choses sérieuses commencent et c'est là que j'ai commencé à vraiment apprécier ce roman. Suzanne est un personnage solaire et assez mystérieux. J'entends par là qu'on ne sais pas vraiment quelle est son histoire, même si on se doute que tout n'a pas toujours été rose dans sa vie, et qu'on se rend vite compte que c'est le genre de personne qui ne laisse pas de marbre, qui a une personnalité forte et qui sait s'en servir pour s'intégrer quelque part et se faire des amies. J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir peu à peu ce qui se cachait derrière les secrets de Suzanne et à lire l’évolution de son amitié avec Caddy et Rosie.

Ajoutons à tout cela un petit détail qui a tout de même son importance : la couverture. Parce que, soyons honnêtes, elle est vraiment très belle. Personnellement j'aime beaucoup l'effet verre brisé qui n'est pas sans rappeler le titre VO du roman (Beautiful Broken Things) et qui colle parfaitement à l'histoire de Caddy, Rosie et Suzanne.

Pour résumer, ce livre reste donc pour moi un très bon moment de lecture et si vous aimez les histoires d'amitié, de lycée, avec une pointe de mystère je pense que ce livre est pour vous. J'espère de tout cœur qu'il vous plaira si vous le lisez !

samedi 7 janvier 2017

Positive de Paige Rawl


Résumé : 

Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout semble lui réussir. Jusqu'au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s’est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais cela en était le début.

Mon avis :

Je remercie Hachette romans et NetGalley qui m'ont permis de découvrir ce magnifique témoignage.

D'habitude je ne lis pas de témoignage. Ce n'est pas parce que je n'aime pas ce genre de livres mais plutôt parce que c'est un genre que je connais assez mal et donc vers lequel je ne me dirige pas en premier lorsque je cherche une nouvelle lecture. Ce livre aurait très bien pu faire partie de ces innombrables ouvrages devant lesquels je passe sans m'arrêter et pourtant il y a ce je-ne-sais-quoi dans la couverture, dans le sourire et la joie de vivre qui se dégage de cette jeune femme, qui m'a poussée à lire le résumé lorsque je suis tombée dessus sur le site NetGalley. Le résumé a ensuite achevé de me convaincre et j'ai ensuite commencé ma lecture peu après que ma demande a été acceptée par l'éditeur. 

Je savais en commençant ma lecture que j'allais découvrir le témoignage d'une jeune fille sur sa propre vie et j'ai eu envie de tenter le coup même si j'avais un peu peur que l'on tombe dans le pathos vu la dureté du sujet traité. De plus, j'ai lu de nombreux livres de sick-lit (parlant de maladie) au cours des dernières années et cela a failli me faire changer d'avis et passer mon chemin. Toutefois, cela ne m'a pas découragée et c'est l'aspect témoignage de ce roman qui m'a poussée à le lire, chose que je ne regrette pas du tout.

Un des gros points positifs que j'ai pu trouver à ce livre est que, du début à la fin, on voit clairement que Paige ne cherche pas à s'attirer la pitié du lecteur ni à donner dans le pathos et elle ne cherche pas non plus à se défouler sur les personnes qui ont pu la faire souffrir tout au long de sa vie ; elle ne cherche ni à atténuer la réalité de ce qu'elle a pu vivre, ni à exagérer les faits relatés. De cette manière, l'auteure veut avant tout mettre en avant une maladie plus répandue qu'on ne le pense et pourtant assez mal connue du grand public, ainsi que ce que le harcèlement dont elle a été victime au fil des ans et ce que lui ont fait subir des personnes qu'elle considérait comme ses amis. C'est une démarche que je trouve admirable et surtout très courageuse de sa part. Comme on le comprend au fil des pages, Paige a tellement souffert de ce qu'elle a pu vivre qu'elle souhaite témoigner à son tour et parler de sa vie et de sa maladie dans l'espoir que d'autres ne vivent pas ce qu'elle a pu endurer.

Une chose est sûre, lire un tel livre est extrêmement inspirant ! L'auteure ne s'apitoie pas sur son sort et ne ressasse pas de manière inutile, elle cherche simplement à utiliser son expérience pour aider d'autres. Je n'ai qu'une chose à dire : merci Paige pour cette magnifique leçon de vie et de courage !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...